Communiqué de presse de M. le Maire, de l'adjoint en charge du Développement durable et du comité de pilotage des Automnales.

Divers

Publié le lundi 10 octobre 2016

Un mouvement social des agents de la ville souhaitant exprimer leur mécontentement concernant leurs conditions de travail s’est traduit par une journée d’action sociale vendredi 7 octobre entraînant inévitablement l’annulation de l’édition 2016 des Automnales.

Il n’est pas question pour nous de remettre en cause le droit de grève, droit que nous respectons. Nous tenons cependant à préciser qu’il était également de notre droit de faire appel à des ressources extérieures afin d’assurer le montage et la mise en place du matériel nécessaire. Or, ce droit légitime nous a été refusé compte tenu du blocage illégal du matériel et de l’accès aux hangars.

La réussite et le succès de l’édition 2015 des Automnales, manifestation appréciée, festive et populaire, permettait raisonnablement de penser que l’édition 2016, attendue par beaucoup, ne pouvait devenir une cible syndicale. La section locale CGT, en position de monopole au sein des services municipaux et organisatrice de cette journée de grève, en a décidé autrement se trompant ainsi tout simplement de cible.

Erreur de cible, en effet, puisque l’annulation que nous avons été contraints de décider, pénalise avant tout les Trignacais, les bénévoles, les associations et les visiteurs dont certains sont venus de loin en famille (Rennes, Nantes, Vannes… ). Par ailleurs, la décision maintenue de la journée de grève traite ainsi par le mépris l’investissement professionnel des agents municipaux qui ont participé à l’organisation des Automnales. Ce même mépris est aussi affiché à l’encontre de certains petits exposants qui subissent de ce fait une lourde perte financière mettant parfois en péril la poursuite de leur activité (vous avez dit « solidarité » ? valeur pourtant prônée par ce syndicat…). Mépris affiché également envers tous nos partenaires institutionnels et soutiens privés. Sans doute également que la notion de développement durable n’est pas vraiment la préoccupation de la CGT… ni l’effort d’engagement financier réalisé par la ville pour cette opération.

Compte tenu de ces éléments, nous annonçons la dissolution du comité de pilotage et donc la fin des Automnales.

Nous ne pouvons par ailleurs que nous étonner très fortement des raisons du maintien de la journée de grève du 7 octobre puisque, ce même jour, une rencontre entre M. le Maire et la CGT a été programmée pour le mardi 11 octobre. Mais l’action du vendredi 7 était inéluctable car la date déjà arrêtée, et sans doute pas choisie par hasard, puisqu’annoncée clairement par un tract syndical de septembre 2016 ! En outre, l’impact inévitable et ses lourdes conséquences sur l’organisation et le bon déroulement des Automnales ne pouvait être ignoré de cette formation syndicale.

La réponse de la CGT nous pensons la connaître : cette organisation en imputera l’entière responsabilité à M. le Maire… Nous souhaiterions, au contraire et pour une fois, une réponse apportant des éléments de dialogue actualisés, novateurs et constructifs.

Nous présentons bien évidemment toutes nos excuses à l’ensemble des personnes et des structures qui ont eu à subir les désagréments de cette annulation et étudierons avec soin, pour ce même motif, chaque situation de participant ou d’exposant.