Découvrez un des groupes qui se produira à la fête de la musique le 21 juin. Créé en juillet 2015, il est composé de trois membres : Gary, l’ami Nazairien de la famille guitariste et soliste ; Patrick, le patriarche Trignacais à la batterie ; Antoine, le fils Trignacais guitariste et chanteur.

Culture

Publié le vendredi 17 juin 2016

  Bonjour HOWLIN’CATS, pouvez-vous présenter ?

  • Gary : Bonjour, moi c’est Gary, j’ai 20 ans, je viens de Saint-Nazaire. Dans le groupe je suis guitariste, soliste et compositeur, j’écris les paroles.
  • Patrick : Bonjour, je suis Patrick, j’ai 48 ans, je viens de Trignac. Dans le groupe je suis le batteur.
  • Antoine : Bonjour ! Et bien moi c’est Antoine, j’ai 21 ans, je viens de Trignac. Dans le groupe je suis guitariste, chanteur, compositeur et interprète, je compose les musiques et certaines paroles.

Comment vous êtes-vous rencontré ?

  • Antoine & Gary : On s’est rencontré au lycée à Saint-Nazaire, ça a de suite accroché, mais avec le temps, nous nous sommes perdus de vu. C’est à l’occasion de la Grande Marée à Saint-Nazaire que l’on s’est retrouvé.
  • Patrick & Gary : Grâce à Antoine, au début c’était plus une relation du genre « le père de mon pote», mais avec le temps nous sommes devenus des amis.
  • Gary : Antoine et Patrick dont devenus comme des frères et des potes pour moi. Antoine & Patrick : Pour nous la question ne se pose même pas ! *rires*

Qu’est ce qui vous a poussé à jouer de la musique et comment a débuté Howlin’ Cats ?

  • Gary : J’ai grandis avec les influences de mon père, entouré de blues, je me suis naturellement tourné vers la musique par la suite. Apparement mes influences se ressentent lorsque je joue de la guitare, ce qui donne une bonne dimension et un mélange très intéressant avec le rockabilly.
  • Patrick : Je me suis très rapidement intéressé à la musique dès le plus jeune âge, je suis donc allé à l’Ecole de Musique Trignacaise pendant quelques années pour apprendre les bases ; encore aujourd’hui je leur donne un petit coup de main bénévolement quand ils en ont besoin. […] Cet apprentissage fut de courtes durées, j’ai donc continué à apprendre et à me perfectionné seul, je suis plutôt un autodidacte.
  • Antoine : Comme mon père, j’ai fait l’Ecole de Musique Trignacaise, ayant grandi entouré de tes vieux albums je n’avais pas trop le choix d’aimer ta musique ! * rire* Avant Howlin’Cats, je faisais partie d’un autre groupe de style rockabilly, au fil du temps j’ai monté le groupe avec Gary et mon père l’année dernière. On a fait pas mal de scènes en enchaînant les répétitions à la maison pour réussir à se faire rapidement connaître dans le milieu.
  • Patrick : Le groupe s’est très rapidement formé sans que l’on s’en rendre vraiment compte.

Pourquoi ce nom « Howlin’Cats » ?

  • Antoine : En anglais ça signifie « Chats Hurleurs « ; dans l’histoire de la musique du rockabilly et du psychobilly, il est récurrent de voir des groupes avec le mot « chat » car cet animal représente la liberté, est très vif, indépendant, ne possède aucune limite ni barrière, et c’est ça que notre musique souhaite inspirer aux gens.
  • Patrick & Gary : Le nom du groupe est arrivé très rapidement comme une évidence, on a pas cherché très longtemps.

Vous avez choisi de faire du rockabilly avec des notes country influencées par les années 60, pourquoi ?

  • Patrick : Aussi loin que je m’en souvienne j’ai toujours aimé ce genre de musiques.
  • Gary & Antoine : On a toujours aimé le style de musique un peu « old school « qui est un mélange enre douceur et agressivité, qui représente très bien les sentiments que l’on peut avoir en nous.
  • Antoine : Les vieux albums de papa sont aussi pour quelque chose dans mes préférences musicales ! *rires*
    La country est une musique avec une telle puissance dans les paroles et dans le son qu’il était évident que nous devions nous inspirer de cette richesse.

Quels sont les artistes qui vous inspirent le plus ?

  • Antoine : Pour ma part c’est sans aucun doute Teddy Boy qui est une autre variété du rockabilly, Johnny Cash, Crazy Cavan et The Stray Cats.
  • Patrick : Grâce à mes albums, Antoine et moi avons les mêmes goûts ; ceux qui m’inspirent et m’influencent restent Foggy Mountain Rockers, Johnny Cash et Crazy Cavan.
  • Gary : Sortant de l’école du blues de par les influences musicales de mon père ; je suis aussi très inspiré par le psychobilly qui est un mélange musical entre le punk et le rockabilly.
    B.B. King et Johnny Hooker m’influencent aussi au quotidien.

Quels sont les thèmes récurrents dans vos compositions musicales ?

  • Patrick, Antoine & Gary : Les femmes et l’amour ! Ce sont des thèmes très récurrents et présents dans le rockabilly.
  • Gary : Lorsque je compose, j’ai toujours une plume plutôt sombre et dure par rapport à mon vécu, mais je m’efforce de rester optimiste !
  • Antoine: Pour ma part, il fut un temps où je ne faisais que des compositions sombres, mais depuis peu j’arrive à alterner avec une plume plus claire.

Faites-vous aussi des reprises ?

  • Patrick : A côté des compositions originales des Howlin’Cats, nous reprenons certains titres de grands artistes de la scène musicale comme The Pokes, B.B. King, Elvis Presley, Old Brothers et Buddy Holly entre autres.

Quels sont vos projets dans le futur pour votre groupe ?

  • Gary : On souhaiterait vraiment enregistrer une maquette, ça nous permettrait de nous faire connaître plus rapidement et à une plus grande échelle.
  • Antoine : Nous avons réussis à avoir des tickets pour faire de petits concerts dans des bars lors de la saison estivale et ainsi nous faire connaître un peu plus dans différentes villes.
  • Patrick : Le projet le plus urgent est cependant d’essayer de trouver un contrebassiste dans le style rockabilly, si jamais quelqu’un est intéressé pour nous rejoindre n’hésitez pas, on ne mords pas !

Un petit mot pour la fin ?

  • Antoine : Je voudrais faire une dédicace à mon ancien groupe, les Swamp Cats, qui m’ont permis de continuer dans le rockabilly et de me faire un nom.
  • Patrick, Antoine & Gary :  rendez-vous le 21 juin pour découvrir et re-découvrir le groupe.