Ce redoutable prédateur d’abeilles a été accidentellement introduit en France il y a une dizaine d’années. Il est capable de réduire à néant une ruche en quelques jours. Il présente également une menace sérieuse pour les personnes sensibles avec son dard qui peut atteindre jusqu’à 3 millimètres et son mode d’agression particulièrement violent.

Divers

Publié le jeudi 3 mars 2016

PRIORITÉ À LA DESTRUCTION DU NID PRIMAIRE

La femelle fondatrice du frelon asiatique émerge de l’hibernation pour construire un nid primaire. Elle est à ce moment-là très vulnérable car elle est seule pour se nourrir, construire son premier nid et nourrir ses larves. Les nids primaires sont souvent construits à l’abri près des habitations, sous les granges, les avant-toits, les bâtiments ouverts, ils ne sont pas plus gros qu’une orange et le trou d’accès est en bas.

MARCHE À SUIVRE

La ville de Trignac s’est engagé dans la lutte contre le Frelon asiatique par la signature d’une convention de partenariat avec la FDGDON44. Son objectif est, à l’échelle de notre territoire, d’encadrer, organiser et inciter à la destruction des nids par une prise en charge partielle à hauteur maximale de 100 € pour les Trignacais respectant la procédure suivante :

  • Si vous découvrez un nid, prévenez immédiatement les Services Techniques de la ville de Trignac
  • Ses experts se déplaceront pour constater la présence du nid avant de faire intervenir son prestataire
  • Les services techniques vous informent ensuite de la mise en oeuvre de la procédure d’enlèvement

Si il s’agit d’une autre espèce (guêpes, frelons communs, abeilles), les Services Techniques vous renverront vers une entreprise spécialisée ou vers les services de récupération d’essaim d’abeilles des réseaux apicoles.

Localisation