Vendredi 2 avril 2021, Philippe GROSVALET, Président du département de la Loire-Atlantique et Claude AUFORT, Maire de Trignac ont signé un contrat d'une durée de 3 ans avec pour objectif la valorisation du site des Forges.

Développement durable, Tourisme, Vie locale

Publié le mardi 6 avril 2021

Fortement engagé pour préserver les milieux naturels et les continuités écologiques, le Département a mis en place des contrats Loire-Atlantique Nature pour soutenir les actions en faveur de la préservation d’espaces naturels et agricoles, de la biodiversité, de la découverte et de la valorisation de la nature.

Objectif : accompagner les acteurs publics et privés ou les collectivités locales qui œuvrent pour la préservation des milieux naturels et leur ouverture au public. À la clef : un financement du Département pour une durée de 3 ans.

Propriété de la ville de Trignac, le site des Forges a une valeur exceptionnelle d’un point de vue architectural, historique et naturel. Engagée à le mettre en valeur tout en préservant un écosystème très diversifié qui a pu se développer depuis l’arrêt de l’activité industrielle, la ville de Trignac a fait appel au Département pour soutenir financièrement ce projet.

Dans ce cadre, le Département et la commune de Trignac vont signer un contrat Loire-Atlantique Nature pour engager une étude préalable à l’aménagement et la préservation de ce site unique (notamment des inventaires faune, flore, habitat). Le coût de ces études s’élève à 25 000 € et le Département apporte un financement de 20 000€ pour la première année du contrat.

Vendredi 2 avril, Philippe GROSVALET, Président du département de la Loire-Atlantique et Claude AUFORT, Maire de Trignac ont signé un contrat d’une durée de 3 ans avec pour objectif la valorisation du site des Forges.

 

Philippe GROSVALET, président du département de la Loire-Atlantique et Claude AUFORT, maire de Trignac – Photo ©Ville de Trignac

Reportage diffusé sur TéléNantes

https://telenantes.ouest-france.fr/lactu/article/trignac-les-forges-valorisees

Diffusion sur la page Facebook de Télénantes : https://www.facebook.com/Telenantes/videos/3968575409848527/

 

Le site des forges, témoin d’un passé industriel

 

Vue des Forges de Trignac ©Ville de Trignac

Les Forges de Trignac sont un établissement industriel métallurgique implanté en 1879 sur la commune de Trignac, et dont l’activité a été arrêtée en 1947. Actuellement en friche, elles forment un ensemble de zones dénudées et de fourrés auxquels succèdent des boisements disséminés parmi d’anciennes installations industrielles. D’une surface de 16 827 m², elles constituent le dernier témoin des 90 hectares d’origine. Ce site est actuellement interdit au public pour des raisons de sécurité.

L’architecture des forges intrigue. En effet, la hauteur de leurs silos impressionne et domine la plaine environnante jusqu’à l’entrée de Saint-Nazaire. C’est un marqueur fort du territoire et de l’entrée de ville. Ces hauts fourneaux pouvaient, à l’époque, produire 130 tonnes de fonte en 24 heures. Ils sont désormais le refuge d’une faune et d’une flore variées.

Témoin du passé industriel de la commune, ce site bénéficie d’un intérêt particulier et émotionnel de tous les Trignacais, mais aussi d’une large frange de la population de l’agglomération nazairienne. Le développement de Trignac à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle est intimement lié à celui des Forges. Ce site a impulsé la vie à la commune. Les luttes et grands mouvements sociaux du siècle dernier résonnent encore entre ses murs décrépis. Depuis 2017, la nouvelle équipe municipale s’est engagée à le remettre en valeur.

La commune de Trignac souhaite réinvestir, se réapproprier, et expérimenter ce lieu tant il est chargé d’histoire mais aussi d’avenir face aux enjeux du XXIème siècle.

Un écosystème spécifique à la friche

Entre Loire et Brière, à proximité d’une zone Natura 2000, les habitats1 de ce secteur établis sur un ancien site industriel ont été profondément modifiés par les activités humaines. Cependant, une flore très diversifiée s’est implantée, dont certaines espèces aux enjeux patrimoniaux élevés. Cet écosystème particulier bénéficie en outre d’un classement en ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique, et Floristique, présentant un intérêt biologique élevé) pour ses colonies de Chiroptères.

 

Les objectifs du projet :

L’objectif est de pouvoir, dans un avenir proche, faire de ce site un lieu ouvert à toutes et tous, et pour toutes et tous.

Il s’agit donc de :

  • Créer un lieu pour la biodiversité en préservant et renforçant les espèces à valeur patrimoniale ainsi que la biodiversité « ordinaire » qui connaît un fort déclin depuis quelques années,
  • Sanctuariser le site sensible des anciens hauts fourneaux, en créant un périmètre permettant l’observation du site sans perturbations extérieures,
  • Observer la canopée par l’intermédiaire de l’estacade pour le grand public et les écoles, mais aussi de l’intérieur pour les naturalistes, afin de suivre l’évolution du site,
  • Sensibiliser le grand public sur la biodiversité, ainsi que sur les plantes dépolluantes dans le cadre d’un jardin remarquable aménagé sur deux zones pédagogiques.

Pour ce faire, la commune s’engage, dans un premier temps, à établir un diagnostic écologique du site afin d’en affiner sa connaissance, et de permettre d’en dégager, ensuite, les enjeux, objectifs et programme d’actions opérationnel adaptés.

Ce programme d’actions prévoira notamment :

  • La préservation des Forges
  • L’aménagement d’un parcours éducatif sur la végétation spontanée du site des Forges : vertus et bienfaits sur la dépollution du sol.
  • La sécurisation, l’aménagement, et la valorisation de l’estacade qui traverse le site de part en part, et qui servira de support, notamment, au parcours éducatif sur la canopée,
  • La création d’un cheminement doux pour relier l’estacade à la piste cyclable créée dans le cadre du programme Eau et Paysages de la CARENE, et l’ancrer dans l’axe qui relie Saint-Nazaire à Saint-Joachim,

La sécurisation de l’accès au site pour éviter tous risques pour les usagers

Les différents objectifs seront affinés après l’étude préalable à l’aménagement et la préservation du site des Forges.

Financements et soutien du Département

Dans le cadre du contrat Loire-Atlantique nature, le Département accompagne financièrement la ville de Trignac à hauteur de 200 000 € maximum sur 3 ans.

Pour la première année du contrat, le Département participe au financement de cette étude préalables à l’aménagement et la préservation du site des Forges, qui comprendra notamment la réalisation d’inventaires habitats/faune/flore. Le montant de cette étude est estimé à 25 000 € et le Département apporte un financement de 20 000 €.

Les travaux liés à la préservation/restauration des milieux naturels et des espèces, ainsi qu’à l’ouverture au public et à la mise en sécurité du bâti, qui découleront de cette étude seront soutenus financièrement par le Département au cours des années 2 et 3. 

Plus de renseignements

https://www.loire-atlantique.fr/44/environnement-energies/les-forges-de-trignac-un-ancien-site-industriel-devenu-coin-de-nature/c_1357896