L’article 56, I de la loi n° 2016-1547 du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice du XXIe siècle (publiée au JORF n°0269 du 19 novembre 2016) modifie les dispositions de l’article 60 du code civil applicables à la procédure de changement de prénom et institue une procédure dé-judiciarisée confiée à l’officier d’état civil.

Celui-ci est désormais chargé d’apprécier si la demande de modification, suppression, adjonction de prénom(s) ou modification de l’ordre des prénoms est conforme à l’intérêt légitime de la personne concernée.