Expression Politique du groupe Trignac en Action

Janvier 2021

Trignac, ville tranquille – trop tranquille –  où le temps s’est arrêté sur les ruines de son passé laborieux ; les forges sont bien le symbole de cette ville où rien ne bouge.

Le maire cherche à redorer son blason en misant sur la revalorisation d’un patrimoine qui s’écroule et qui coûtera un « pogon de dingue » à la population qui ne demande que du nouveau, de l’action, du stimulant, de l’innovation.

La ville scintillante, attractive, énergique, originale et rayonnante stagnera dans les rêves des Trignacais. Sans autre ambition que celle de maintenir l’illusion, le maire s’agite et étudie des projets qui ne verront jamais le jour, cherchant dans l’utopie réconfortante une raison d’exister.

Pourtant, malgré les critiques qu’il eut jadis à l’encontre de notre équipe, rien n’a vraiment changé dans la gestion des services.

Bonne année 2021.

L’équipe Trignac en Action

OCTOBRE 2020

A  peine 25% des Trignacais se sont déplacés pour choisir le Maire, le 28 juin dernier…

Les décisions du maire élu dans ces conditions ne contenteront que peu de Trignacais. L’opposition forte de ses 53% toutes tendances réunies ne manqueront pas de contrer les dérives susceptibles d’être présentées à sa connaissance.

Sans ambition, Trignac stagnera dans le marasme habituel instauré par la gauche depuis plus de 100 ans !

Adieu les innovations, adieu les changements souhaités car au lieu de moderniser, le maire plonge dans son immobilisme légendaire, rénove l’ancien pour faire du neuf, la future médiathèque en est la preuve.

Dormez tranquilles bonnes gens. Avec Aufort aux commandes, rien ne changera à Trignac pendant 6 ans !

Juin 2020

Demain devra être un jour nouveau !

À l’heure où nous écrivons ces lignes, nul n’est en mesure de déterminer le résultat du 2ième tour des élections municipales et la fin exacte de la crise sanitaire sans précédent que nous affrontons, ni de déterminer l’ensemble de ses conséquences. Chaque jour la mobilisation est de rigueur pour, tous ensemble, la surmonter.

Mobilisation de chaque foyer soumis au respect des consignes sanitaires. Mobilisation des communes dans leurs fonctions de proximité et de solidarité. Mobilisation des personnels de santé, de secours et de sécurité, en première ligne. À tous, nous sommes redevables et reconnaissants.

Notre équipe sera mobilisée autour d’un projet municipal pour tous les Trignacais et non focalisé sur un segment de nuances politiques de notre vie locale comme certains mettent cela en avant ! Dans une commune, il n’y a pas de projet à Gauche, ni de projet à Droite ! Il y a un projet pour tous les Trignacais quels qu’ils soient !

Nous avons à cœur d’œuvrer pour le bien-être, une gestion de proximité locale et une solidarité pour tous ! Nous serons présents à vos côtés ! Prenez soin de vous !

TRIGNAC EN ACTION, « Notre engagement, c’est construire l’avenir de Trignac avec Vous et pour Vous »

David PELON

Janvier 2020

C’est un sombre constat de fin de mandature de M. Aufort après 2 ans ½ ! Son bilan de gestion s’avère déplorable. L’inaccessible et fuyant M. Aufort, qui coupe court à toute tentative du citoyen de lui exprimer ses doléances :« Prenez rendez-vous avec ma secrétaire… ». Lui qui faisait du porte à porte pour racoler des électeurs, passait pour affable, prodigue et généreux, fuit à présent toute personne non conforme avec ses idées. Il n’est donc Maire que d’une petite poignée de Trignacais.

La gestion financière est déplorable car M. Aufort ne sait pas gérer l’argent public issu de vos impôts : les dépenses de fonctionnement crèvent le plafond des limites permises par les institutions de contrôles. La masse salariale représente 64 % des dépenses du budget, dues en partie aux promotions des petits copains !

Casser les projets que notre équipe avait élaborés fut l’une des principales occupations de l’actuel Maire sans toutefois concrétiser les promesses qu’il avait annoncées.Quelles sont les réalisations concrètes de ce mini mandat ? Une Maison des solidarités, bâti existant aménagé et repeint ! Une salle des mariages perdue dans l’arrière-cour de la mairie, funeste décor ! Des petits aménagements de circulation routière parfois incompréhensibles : les stops de Certé et de Bert ! Rien de plus.

Quid de la médiathèque ? Encore un projet hypothétique sans aucune estimation financière ! La culture, pour M. Aufort, se résume aux éphémères illuminations des Forges. N’oublions pas « l’attachement personnel » du Maire pour les forges. Coût 30 000 euros !

Aufort se montre dans l’incapacité de gérer l’avenir de Trignac et de répondre à l’attente des habitants.En 2020 nous serons présents avec un projet concerté, pour l’avenir de Trignac.
Notre équipe vous souhaite une excellente année 2020 dans la paix et l’unité de Trignac.

groupe.opposition.trignac@gmail.com

Septembre 2019

Les élections européennes : le Maire n’a pas pris part au processus électoral en refusant de tenir un bureau de vote ni signé vos cartes d’électeurs ! C’est une PREMIÈRE dans la commune !

La médiathèque reste un vague projet dont le financement reste flou ! On sait que le bâtiment pressenti serait l’ancienne cure dont la transaction de vente reste obscure avec la CARENE. Quelles faveurs le Maire a-t-il monnayé avec le Président de la Carène en échange de ce généreux cadeau ?

Une petite salle des mariages sera construite à l’arrière de la Mairie avec pour tout décor un Algeco, un garage et les poubelles de la Mairie ! Les habitants de Trignac jugeront et les mariés apprécieront… C’est loin d’être le projet que nous avions élaboré pour la Mairie dans le cadre de la redynamisation du centre-ville ; il comprenait, outre une salle des mariages et du conseil digne de ce nom avec vue sur le jardin, la réfection des combles dont les conditions de travail y sont inadmissibles forte chaleur, accès non conforme, mais cela n’a pas l’air de préoccuper le Maire !

Notre commune est laissée à l’abandon. Cet état de délabrement est-il dû au nombre d’agents en arrêt de maladie dont le nombre n’a cessé d’augmenter depuis 2017 ! On dirait que la souffrance au travail est toujours bien présente et pire, même sous le règne de Monsieur Aufort !

La commune se peuple, les services de proximité vitaux disparaissent peu à peu : les professionnels de la santé partent et ne sont pas remplacés, ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir… Que fait le Maire sinon recoller des rustines sur l’existant ? Est-ce dans cette inertie que Trignac pense transformer la ville en un bourg dynamique où la population aimerait s’installer et y vivre longtemps ?

Les élus du groupe de l’Opposition. groupe.opposition.trignac@gmail.com

Mai 2019

groupe.opposition.trignac@gmail.com vous pouvez nous contacter, nous répondons !

Rien ne changera jamais à Trignac, tout est redevenu comme avant : avant le temps où nous étions aux affaires. La politique des petits copains bat son plein avec la complicité de Claude AUFORT, le Maire qui a lâché les rênes de son attelage et laisse courir les chevaux à leur guise ! Si certains apprécient cette complicité grâce à laquelle ils ont bénéficié d’une augmentation substantielle de leurs primes, d’autres déplorent la situation en voyant leur pouvoir d’achat diminuer jusqu’à -30%…
Contre toute attente d’un débat citoyen à la hauteur d’une municipalité digne de ce nom, le Maire s’est délesté de cette obligation en confiant la tâche au monde associatif. Nous ne doutons pas que celui-ci accomplira sa mission avec sérieux mais nous soulignons le peu
d’intérêt du Maire pour les citoyens de la commune qui ont largement participé au mouvement des gilets jaunes et sont allés manifester leur colère devant un Président imperméable aux doléances des Français.

Le Maire semble, lui aussi, imperméable aux doléances des Trignacais. Décidemment, rien ne changera jamais à Trignac !

Vos élus de l’opposition

Janvier 2019          

Que peut-on attendre d’un maire qui augmente les tarifs de la restauration scolaire sous le faux prétexte du coût élevé des aliments BIO, alors que cette filière est de moins en moins coûteuse ? Nous, nous étions engagés à présenter des menus BIO sans augmentation, en travaillant avec des producteurs locaux et en négociant les prix !

Que peut-on attendre d’un maire qui augmente considérablement le prix des activités proposées aux jeunes ? Rappelons que grâce à nos tarifs plus accessibles pour tous et à la qualité des animations proposées, les Jeunes affluaient au local. Qu’en est-il aujourd’hui ? Avec cette mesure antisociale adoptée par la majorité lors du conseil municipal du 31 octobre 2018, il faut s’attendre à une baisse de la fréquentation et à une recrudescence de la délinquance avec nos jeunes livrés à eux-mêmes ! Au lieu d’améliorer les actions existantes qui avaient fait leurs preuves, le maire s’obstine à les détruire et/ou les rendre impossibles. On peut s’interroger sur le but recherché…

Que peut-on attendre d’un maire qui fait l’objet d’un signalement par le Trésorier chargé de la vérification des comptes de la Mairie pour avoir dépassé le budget destiné aux indemnités des élus ? Nous rappelons que l’équipe Trignac-Cap 2020 avait, dès son arrivée, réduit les indemnités des élus en accord avec eux, générant ainsi une économie de plus 10000 € par an, celle-ci avait été réinjectée dans le budget de la Mairie, en signe de solidarité. On peut se demander comment une telle erreur a pu être commise sans que les services de la direction générale s’en aperçoivent, ce qui met la Commune dans une situation délicate face à l’administration fiscale et laisse supposer que la gestion communale soit mal administrée ! Y a-t-il un pilote dans cette Mairie ?

Toute l’équipe de l’opposition vous souhaite une bonne et heureuse année 2019 pour vous ainsi qu’à vos proches.

 

Septembre 2018

Claude Aufort ! Le règne du coucou gris !

Mise en service depuis le 1er février, la nouvelle crèche Anne Sylvestre gérée par l’association « les Petits Moussaillons », ne sera inaugurée qu’après les grandes vacances, sans doute pour vous laisser supposer que ce projet relève de l’initiative de M. Aufort.

Recevoir des honneurs pour la réalisation de projets conçus sous le municipe précédent ne gêne pas le Maire ! Cette supercherie ne trompe que son ambition personnelle car les Trignacais se souviennent parfaitement des projets de l’équipe Pelon : Crèche + RAM et pôle enfant-parents dans un même bâtiment, rue Barbara ; reconstruction de la Base Canoë-Kayac ; réfection du quartier de la Gagnerie.

À propos de cette dernière, nous notons le mutisme du maire sur l’emploi inapproprié des 110000 €, déjà versés à la Mairie par la société European Home pour la mise en sécurité du quartier des Roselières à l’entrée de Trembly ; les habitants ont signé une pétition pour dénoncer cet abus : où est passé l’argent ?

Enfin, le nombre des journées d’absence pour maladie dépassent largement en 1 an celui obtenu en 3 ans pendant le municipe précédent. M. Aufort avait construit sa campagne électorale sur la « souffrance au travail » occasionnée, selon lui, par les pressions continuelles de notre équipe ; il faut croire que l’ambiance n’est pas meilleure actuellement, sinon pire…

Les élus de Trignac Ouverture, Cap 2020.

 

Mai 2018

Rien de neuf en ce printemps 2018 et pourtant…. Trignac semble ronronner paisiblement depuis un an. Pas de projets innovants, ni de nouveautés. Le nouveau maire se contente de reprendre les dossiers élaborés par l’ancienne équipe et de se les approprier. Nos projets étaient donc excellents bien que M. Aufort n’ait pas cessé de les critiquer de 2014 à 2017 !

Preuve supplémentaire qu’il voulait à tout prix le poste de maire sans être capable d’assumer son rôle ! Trignac replonge dans les abîmes douteux du temps passé où la « politique des petits copains » reprend vigueur, et de plus belle ! Des embauches sans annonce ni à Pôle Emploi ni au Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale ;des nominations illégales et arbitraires sans mise en concurrence de plusieurs candidats et sans jurys d’entretien, complété par des augmentations importantes de leurs primes salariales ! On comprend mieux que l’opposition ait été évincée, dès le début de ce municipe ainsi que des instances paritaires et représentatives du Personnel.

L’ambiance dans les services se détériore et les compétences des agents mises à mal au profit de certains privilégiés qui ont su gagner illicitement la confiance des cadres de la direction générale. Découragement des personnels qui sont frappés d’ostracisme à la moindre contestation, promotions fulgurantes des anciens caïds contestataires d’hier qui sont aujourd’hui récompensés pour avoir aidé M. Aufort à dégager le David Pelon, qui cherchait à moderniser l’administration de leur mentalité primaire, à embellir, à sécuriser la commune, à améliorer le service public de proximité pour tous les Trignacais sans distinction sociale. Il est temps que les Trignacais soient mis au courant des dessous de cette affaire !

Les élus de Trignac Ouverture, Cap 2020.

 

Janvier 2018

Le règne autocrate de M. AUFORT

Gaspillage. Le budget, présenté par le nouveau municipe, était le nôtre et a été voté en suréquilibre de 200.000 €. Aussitôt le maire, profitant de cette aubaine, a décidé de dépenser 20.000 € pour 2 jours d’illumination des Forges (ce qui représente le montant de 40 têtes de lampadaires urbains équipées en LED induisant des économies pérennes).

Manque de déférence envers les populations fragilisées. En 2014, les mêmes qui nous reprochaient le transfert du CCAS dans les locaux de l’ESCALE, invoquant le manque de discrétion et d’anonymat du lieu, décident du déménagement du Secours Populaire av. Henri Gautier dans le local municipal (ancienne médecine du travail) au vu et au su de tous, sur une des avenues les plus fréquentées du centre-ville !

Opacité dans la gestion du personnel. Aufort a proscrit la présence de l’opposition dans les instances paritaires représentatives du personnel (CHSCT, Comité technique etc.) en total irrespect des convenances protocolaires. En bafouant les droits de l’opposition et en l’éloignant de la gestion des personnels, il se réserve sans doute la possibilité d’effectuer les manipulations qui lui conviennent.

Ces méthodes anti-démocratiques reflètent bien l’esprit totalitaire qui souffle à nouveau sur notre commune…

Toute l’équipe Trignac Ouverture vous adresse leurs Meilleurs Vœux 2018.

 

Septembre 2017    

Après trois ans d’efforts pour réaliser des économies substantielles, + 380 000€, David Pelon et l’équipe de la majorité sortante s’apprêtaient à lancer les ouvrages que tous les Trignacais(e)s attendent depuis si longtemps : une réhabilitation de la mairie, la salle des mariages aux normes d’accessibilité, agréable, fonctionnelle pour les usagers et les agents. Ce projet n’intéresse pas la nouvelle majorité. La médiathèque non plus ; l’implantation proposée déplaît au nouveau Maire : pas assez prestigieuse, trop éloignée du centre ! Pensez donc, il faut faire 100 mètres pour rejoindre la mairie ! C’eut été une solution idéale pour rendre à l’école Curie les locaux dont elle aura tant besoin dès la rentrée 2017 afin de suivre les directives gouvernementales de réduction des effectifs en CP, donc plus de classes et en vue de la rentrée 2018 pour accueillir les enfants des nouvelles constructions du quartier Centre et des villages.

Le nouveau Maire préfère se lancer dans la réhabilitation des Forges qui, rappelons-le, se désagrègent et demeurent sur un terrain très pollué par des métaux lourds… Ceci engendrera d’énormes dépenses de dépollution et de consolidation qui se répercuteront, n’en doutons point, sur la feuille d’impôts des Trignacais(e)s. Mais c’est un projet qui lui tient à cœur personnellement dixit lors de sa campagne électorale… Nous demandons qu’une consultation par voie de référendum soit proposée à TOUS les habitants, s’agissant une dépense inutile qui pourrait être consacrée à d’autres projets, prioritaires !

Bien à vous, les élus de Trignac ouverture, Cap 2020.