Soucieuse de contribuer à une gestion durable des ressources naturelles et de la biodiversité la ville de Trignac s'est engagée dans une démarche dynamique en matière de développement durable. Pour ce faire, 3 ruches sont accueillies au sein de nos services municipaux depuis fin avril 2016.

Pourquoi installer des ruches à Trignac ?

Depuis une dizaine d’années, les colonies d’abeilles déclinent régulièrement. Les apiculteurs français ont découvert que les ruches installées en milieu urbain produisaient aujourd’hui plus et mieux que dans certaines zones de campagne. Pour eux, ces résultats surprenants montrent que les produits chimiques utilisés dans l’agriculture intensive sont un des principaux responsables de la disparition des abeilles en plus de la disparition des haies et des talus herbeux ou encore l’apparition de nouveaux parasites comme certains champignons et prédateurs tel le frelon asiatique en France, peuvent également y contribuer. Face à toutes ces menaces, les villes peuvent servir à la fois de refuge et de vitrine.

Au-delà de ces constats la ville de TRIGNAC a souhaité contribuer à ce maintien de la biodiversité en installant 3 ruches pour alerter et agir concrètement. Bien entendu, les abeilles ont toujours existé en milieu urbain, mais jusqu’ici on y produisait rarement du miel, en dehors de cas particuliers comme les ruches du jardin de Luxembourg à Paris installées depuis 1856.
Des actions pédagogiques

Avec la participation technique d’Apis Ouest, la ville Trignac développe des actions pédagogiques en direction des Trignacais. Par la présence de ce rucher c’est une nouvelle dynamique auprès de la population et des
enfants qui se dessine. En particulier par le biais des écoles, de la restauration scolaire, du centre de loisirs et des multiaccueils… des messages de sensibilisation et d’action pédagogique vont se développer. Et de cette manière faire profiter en direct aux enfants des bienfaits du miel par l’introduction du miel trignacais dans les menus de la restauration ou encore par la visite sur place pour découvrir la vie des abeilles et le fonctionnement d’une ruche.
A terme ces approches dégustatives et pédagogiques ont pour but de mesurer que la pollinisation par l’abeille domestique (Apis mellifera) et par les abeilles sauvages permettent la reproduction de 80 % des plantes à fleurs et par conséquent le maintien de la biodiversité.

Un miel TRIGNACAIS ! Environ 35 kilos produits !

Désormais plusieurs collectivités et organismes se sont engagés dans cette aventure et il s’avère que le pollen butiné
dans les espaces verts et les jardins privés urbains produit un miel plus abondant et plus riche au goût que dans certaines zones rurales.

Et pour preuve le rendement moyen annuel est de seize kilos de miel à la ville, contre sept à la campagne. Le miel produit se distingue aussi par la grande variété des essences exotiques spécifiques à la ville. D’ailleurs on trouve en ville des ressources alimentaires abondantes et diversifiées du fait des floraisons étalées sur l’ensemble de l’année, un microclimat plus chaud de deux ou trois degrés, et souvent moins d’insecticides et de pesticides.

Pourquoi les installer près des Serres municipales ?

L’environnement florale de ce lieu permet d’expliquer le rôle direct des abeilles dans la pollinisation. C’est également un lieu qui répond à toutes les contraintes administratives et techniques d’installation.

Un suivi régulier par Api Ouest

Api Ouest rend visite régulièrement aux trois ruches qui ont été installées près des Serres de la commune. L’entreprise donne ainsi de nouvelles régulières des ruches et de ses habitantes.

Actualités de Juin 2017 : le rucher est actif !


Le rucher est actif et témoigne du potentiel du territoire trignacais à être accueillant pour les pollinisateurs.
Des visites sont en cours de définition si vous êtes intéressé(e), n’hésitez pas à vous faire connaitre auprès du secrétariat général 02 40 45 82 25
Attention les places sont limitées et liées aux conditions météo.

 

 

Initiatives des habitants

La ville candidate au label APIcité pour ancrer et renforcer sa démarche en faveur des pollinisateurs. Afin d’appuyer son dossier, la ville souhaite valoriser les initiatives des habitants en matière d’apiculture : nombre d’apiculteurs, nombre de ruches. Si vous êtes  concerné(e) par cette démarche… faites nous signe au 02 40 45 82 25.