Retrouvez sur cette page le mot du Maire.

Situation des Ehpad: la souffrance des personnels

Claude Aufort interpelle Mme Dufeu-Shubert députée (extrait du courrier envoyé le 16 mars 2018 )

Comme vous le savez Le malaise est grand dans les institutions qui accompagnent les personnes vulnérables.

Comme si les métiers qui s’exercent du côté de l’humain n’étaient pas le souci de ceux qui nous gouvernent, comme si la prise en charge des plus démunis ne requéraient pas le plus grand soin de notre société.

Je ne reprendrai pas les constats partagés par tous les acteurs de ces secteurs et toutes les familles qui ont à compter avec ces institutions, mais le temps presse pour agir.

Notre municipalité étant propriétaire des murs Je veille de mon côté à ce que nous facilitions au mieux la vie de la Maepa Camille Claudel en agissant résolument sur les quelques leviers possibles : rénovation des locaux, réflexion sur les couts d’énergie, participation aux activités de la ville, travail collaboratif attentif et constant avec l’association, inscription dans les réseaux de solidarité Trignacais, reconnaissance des bénévoles…

2 rapports paraissent ces jours. Si l’un du côté Sénat (…) ne semble pas amener d’éléments nouveaux, l’autre provenant ; du côté de l’Assemblée nationale, « propose de « doubler le taux d’encadrement » concernant le personnel « au chevet » des résidents (aides-soignants, infirmiers) dans un délai de « quatre ans maximum », pour le porter à 60 équivalent temps plein pour 100 résidents. Cette nouvelle « norme minimale » serait opposable, c’est-à-dire contraignante (…)

Au vu de l’ampleur des problèmes ces propositions semblent pertinentes pourtant elles sont sacrifiées sur l’autel des restrictions budgétaires.

Je vous demande Mme la députée, (…), de bien vouloir vous mobiliser pour améliorer les conditions de travail des personnels qui œuvrent dans ces secteurs de la santé et du social et notamment celui des personnes âgées, et de, pourquoi pas, vous emparer de ce dernier rapport et de lui apporter votre propre expérience de terrain afin qu’il ne finisse pas dans un tiroir mais participe d’une évolution positive.

Claude Auffort

Maire de Trignac

Mme Dufeu-Shubert nous a fait parvenir le texte de son intervention à l’assemblée sur ce sujet, le 3 avril 2018.